JUNO REACTOR

(Watkins & Maguire)

La composition du groupe a beaucoup varié au cours des années, mais l'élément fondateur est toujours resté : Ben Watkins. Depuis le début des années 80, Ben a pris part à de nombreux projets musicaux électroniques. Dès 1983, il a sorti par exemple quelques albums aux côtés de Youth, fondateur de Dragonfly Records, en tant que The Empty Quarter. Au début des années 90, il forme avec Stéphane Holweck le groupe Electrotete.
La première réalisation de Ben et Stéphane en tant que Juno Reactor est une bande son ambient qui accompagne une exposition sculpturale par l'artiste Norma Fletcher intitulée 'The Missile Project'. Leur morceau sortira un peu plus tard en tant que second album du groupe sous le titre Luciana.
De retour de Goa, Mike Maguire rejoint Ben dans le projet. Le premier album de Juno Reactor, Transmissions, sort en 1994. Alors que le son Goa commence à se répandre, Ben décide d'incorporer davantage d'éléments live dans ses compositions afin de se démarquer. L'album Beyond the Infinite, sorti en 1995, comporte ainsi une grande influence Trance, mais également des éléments break beats.
En 1997, le batteur et producteur allemand Johann Bley rejoint Juno Reactor. Son influence est très nette sur le son du quatrième album Bible of Dreams.
Ben entre alors en contact avec le groupe de percussionnistes africain Amampondo, et part en tournée avec eux. L'influence ethnique apparaît dès l'album suivant en 2000, Shango, nom du dieu nigérien du tonnerre.